Dossiers


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 12 octobre 2020

Benny Leonard, le boxeur juif du FBI contre les Nazis

D’apres le roman de Leslie K. Barry, Newark Minutemen, qui décrit l’incroyable histoire d’un boxeur juif recruté par la mafia juive et le FBI pour combattre les nazis aux États-Unis, sera mis en images et transformé en film. Cela a été annoncé juste deux semaines avant la date de publication du nouveau livre.
Histoire d’un boxeur juif recruté par le FBI pour combattre les nazis et devenir un film
Cela peut sembler fantastique, mais le nouveau roman de Barry raconte la véritable histoire des boxeurs (...)

mardi 28 juillet 2020

LA RAFLE DES NOTABLES / LE CAMP DE ROYALLIEU 12 décembre 1941

LA RAFLE DES NOTABLES / LE CAMP DE ROYALLIEU
12 décembre 1941
par Christine GUIMONNET
Retour sur l’arrestation de centaines de juifs internés dans le camp de Royallieu à Compiègne, avant la déportation de leur presque totalité à Auschwitz
Les persécutions qui visent les populations juives en France entre 1940 et 1944 entraînent la la stigmatisation, le fichage, la ségrégation et l’exclusion professionnelle, scolaire, économique, sociale, la dénaturalisation (perte de la nationalité (...)

vendredi 19 juin 2020
par  Renée Dray-Bensousan

Comment une fausse épidémie de typhus a sauvé 8 000 Polonais du joug nazi

Eugène Lazowski est appelé le "Schindler polonais" car il a sauvé 12 villages pour raisons médicales, mais sa "quarantaine" est arrivée trop tard pour certains Juifs de la région

mardi 28 avril 2020

L’histoire des enfants martyrs de Bullenhuser Damm

L’Association des Enfants de Bullenhuser Damm propose :
L’histoire des enfants de Bullenhuser Damm
En avril 1945, les armées alliées ont déjà pénétré loin dans
l’Allemagne nazie. L’issue de la guerre ne fait plus aucun doute, même s’il va falloir attendre le 8 mai pour que la capitulation inconditionnelle soit signée. À ce stade, ceux qui se savent coupables de crimes sont occupés à éliminer autant de preuves que possible.
À ce moment là, 20 enfants juifs entre cinq et douze ans se trouvent (...)

vendredi 20 mars 2020
par  Renée Dray-Bensousan

LES RAFLES A MARSEILLE EN 1943

Les rafles de janvier 1943
La rafle du centre-ville : entre le 22 janvier et le 29 janvier .
Environ 1900 transferts dont 1600 directement pour Compiègne.
À la suite des rafles des "Juifs étrangers", de nouveau une accalmie mais Marseille s’est vidée. Pour l’historien de Marseille, les plus connues sont celles de janvier 43. Pourquoi ?
Parce qu’elles ont touché un grand nombre de gens.
Parce qu’elles ont été accompagnées de la destruction de tout un quartier et qu’elles ont frappé après (...)

mardi 17 décembre 2019

LA SHOAH ET LA RENCONTRE DES CULTURES« Chocs...

LA SHOAH ET LA RENCONTRE DES CULTURES
« Chocs culturels ou découvertes mutuelles ? Quelles rencontres avec les femmes, juives ou pas, qui ont aimé des femmes durant la Shoah ? » par Isabelle Sentis
La marche des fiertés des personnes lesbiennes, gays, bies et trans de Marseille se déroulera le 29 juillet prochain et commémorera de façon joyeuse et revendicative la révolte de gays, lesbiennes, bi.e.s et trans. Cette révolte commença le 28 juin 1969 suite aux persécutions policières dans le bar (...)

jeudi 5 avril 2018
par  CHRISTIAN de Leusse

HOMOSEXUEL.L.ES EN EUROPE PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE

HOMOSEXUEL.L.ES EN EUROPE
PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE
par Christian de Leusse d’après l’ouvrage de Régis Schlagdenhauffen et alii (2017)
1931 : Léontine Sagan réalise Jeunes filles en uniforme, 1er film commercial lesbien de l’histoire du cinéma
ALLEMAGNE
Quelques dates
1928 : le sexologue berlinois Magnus Hirschfeld fonde la Ligue mondiale pour la réforme sexuelle
Février 1933 : Marinus van der Lubbe, prétendument homosexuel et anarcho-communiste, est accusé d’avoir (...)

dimanche 12 mars 2017
par  Renée Dray-Bensousan

Voyage à Izieu

Voyage à Izieu avec une classe en mars 2017
I Quelques mots sur Sabine Zlatin directrice de la Colonie D’Izieu et sur la rafle des enfants
Sabine Chwast est la dernière de douze enfants. Le père est architecte. Il n’aime pas le prénom donné à sa fille, et décide de l’appeler Yanka, un nom qu’elle gardera par la suite. Ne supportant plus un milieu familial étouffant et l’antisémitisme des Polonais, elle décide au milieu des années 1920 de quitter son pays natal. Au gré des rencontres, elle gagne (...)

mercredi 10 mars 2010
par  Renée Dray-Bensousan

Musiques dégénérées ou interdites dans le IIIe Reich

L’activité musicale a constitué une dimension importante de la culture des communautés juives. En Europe, à côté de la musique liturgique, s’étaient développées des traditions populaires anciennes comme la musique klezmer (tradition musicale des Juifs d’Europe centrale et orientale depuis le XVe siècle) diffusée par les musiciens ambulants, des ghettos aux shtetls (bourgades juives). Le siècle des Lumières, puis l’émancipation des Juifs, vont créer des conditions favorables à la vie des musiciens dans la (...)